vendredi 11 août 2017

Bilan Loulous

Choupinou:

- est persuadé que toutes les filles du centre aéré sont amoureuses de lui (bon, je dis pas que c'est pas crédible hein, c'est quand même le plus beau petit garçon du monde, (et je dis pas du tout ça parce que je suis sa mère (franchement, sur la photo de classe, en faisait preuve de la plus grosse objectivité dont je suis capable, y'en a pas un autre où tu te dis "l'est mignon cui-là" (oui, je vais me perdre dans mes parenthèses, et alors, si je veux je les referme même pas, niark niark niark)))). Mais bon, toutes, je doute. "Mais si Maman, toutes elles me regardent, et elles sourient, et elles se remettent bien leurs cheveux". Don Juan Junior, yeahhhhh... 

- est en mode pré-pré-ado: il s'enferme dans sa chambre, râle qu'il faut prendre des douches, laisse traîner ses affaires partout, réagit (parfois) au bout de la dixième fois quand on lui demande de faire quelque chose, soupire, lève les yeux au ciel quand on l'engueule, claque les portes, mange comme un ogre, ne veut pas se lever le matin, veut qu'on lui fasse une "coiffure cool" tous les matins --> avec du gel et arrange les mèches pendant 10 minutes, trouve que tout ce qui lui arrive de pas top est "trop injuste"... un bon avant-goût des prochaines années!

- a semble-t-il un certain talent pour le violon, premières prestations devant public il y a quelques semaine réussies haut la main. Parfois, le Mec est un peu obligé de le forcer à faire 5 minutes, il rechigne d'abord mais quand il "est dedans" il fait même des heures sups (enfin, des minutes sups...). On nous avait prédit plusieurs années d'oreilles saignantes, franchement c'est très largement supportable, il fait bien sûr des fausses notes mais on évite le crin-crin que je redoutais!


Choupinette:

- est toujours dans le trip "en fait je suis pas une fille" et rejette en bloc tout ce qui a: du rose, des froufous, des animaux mimis, des princesses, des trucs qui brillent, des coeurs. En ce moment, elle est fan de tenues de foot *soupir*, elle récupère tous les vieux trucs du frangin avant que je puisse les donner à ma cop's pour son petit dernier. On ne se bat pas, on lui a acheté des "chaussures de foot" (sans crampons hein, elle voulait mais faut quand même pas déconner...), elle les a choisies vert un peu fluo. Elle les aime d'amour en tout cas et en est très fière. Parfois, pour des occasions très spéciales (la fête des voisins, un barbec chez des copains), elle accepte de mettre une robe ou un jump-suit, elle reconnaît que les chaussures de foot avec, c'est pas top et met des sandales. Elle passe après la soirée à se plaindre "c'est pas pratique, c'est pas confortable, ça me gratte, je crois que je vais avoir des ampoules,.." Ce à quoi en revanche elle tient, ce sont ses cheveux, ils lui arrivent maintenant aux fesses, par contre ça doit faire 6 mois qu'elle ne les a plus portés lâchés, tous les matins j'ai droit à "on fait Elsa Maman" (mais mais mais, si je ne m'abuse Elsa c'est une princesse non? --> YESSSSSS!).

- est super méga top motivée pour l'école, a montré son cartable aux "petits de la maternelle" (dit-elle d'un ton très condescendant, oubliant que dans un mois ce sera elle la petite), écrit des pages entières de lettres, de mots, de chiffres "Maman je fais déjà des devoirs". Pourvu que la motivation tienne!

- est officiellement fiancée à Ben, 6 ans et pas toutes ses dents. Je le sais, j'ai assisté à la "cérémonie". Un matin, 8:00, entrée de la maternelle, Choupinette met ses chaussons, Ben rapplique.
Choupinette: "Salut, Ben"
Ben: "Salut"
Choupinette: "tu veux m'épouser?"
Ben (réfléchit quand même 1 seconde): "Ouais"
Ils se rapprochent l'un de l'autre et hop, vas-y que je te fais un bécot sur la bouche. Fini, emballé c'est pesé! Pas de bagouse mais bon, sans doute que pour elle ça ferait trop fille... en revanche le gros problème c'est qu'à la rentrée ils vont aller chacun dans une école différente vu qu'on n'habite pas dans le même quartier. Loin des yeux, loin du coeur? À observer, je doute que le rapprochement familial soit de mise à l'école primaire.

Quelques bons mots des dernières semaines:

- Choupinette regarde l'athlétisme:
1) "mais Maman, regarde, même les filles elles ont des abdos!!!!!!!!!!!!!!!" (c'est sûr, elle n'a pas d'exemple à la maison...)
2) "les filles elles ont de la poitrine, comment elles font pour que ça fasse pas "bouloum bouloum" quand elles courent?"

- Choupinou a un agenda très chargé:
Nous: "demain on ira peut-être au ciné"
Lui: (petite pause, sourcils froncés, il réfléchit): "oui, c'est ok, je crois que j'ai du temps demain"

- Choupinou fait une sortie au musée automobile:
"il y avait un camion de poubelles et on pouvait monter dans la cabine et toucher tous les boutons. J'ai testé différents boutons, et dans un ordre différent, mais il ne se passait rien... je crois que le camion il était empaillé"

- Choupinette est une gourmande:
repousse son assiette "pouuuuuuh, j'ai pu faim"
2 minutes après: "on peut avoir une glace? pour les nouilles j'ai plus de place dans mon bidon mais pour la glace oui, tu sais Maman la glace elle est presque comme du liquide"
Moi: "bon ok, mais une petite alors"
Elle: "je vais prendre un Magnum"
Moi: "mais c'est pas petit un Magnum"
Elle: "mais siiiiiiiiiiii, au supermarché j'ai vu des glaces encore plus grosses" #toutestrelatif

Je souhaite à tous une bonne fin d'été, des bonnes vacances pour les retardataires, une bonne rentrée... et un joyeux Noël (ben ouais, à la fréquence à laquelle j'écris ici, vaut mieux anticiper...)
Tschüss! 

lundi 10 juillet 2017

Anniversaire de Choupinou - minute par minute!

Les anniversaires c'est un peu ma hantise, alors les dernières années je me la jouais facile: on invitait les copains dans une aire de jeux indoor, entre 10:00 et 14:00 avec nuggets-frites au milieu, le top du non-stress pour parents débordés. Vu qu'on a fait ça 2 ans de suite + 1 fois pour Choupinette, cette année j'ai voulu innover, être à la maison mais sans avoir 10 gamins surexcités dans mon salon. La solution? Le "bus bricolage" (Bastelbus en version originale). Un petit camion avec atelier intégré où pendant au moins 2 heures les enfants construisent un objet en bois, qu'ils ramènent bien sûr après à la maison. Je m'étais dit, facile, il suffira un peu de broder autour, de proposer quelques animations dans le jardin et vogue la galère. Mouais... la théorie et la pratique ont eu un peu de mal à se retrouver...
Pour info, j'avais invité pour 12:45 avec début des festivités prévu à 13:00.


12:40: le premier invité débarque (les allemands et la ponctualité, toute une histoire... je doute qu'en France qui que ce soit arrive avant l'heure prévue!)
12:48: Ils sont quasi tous là! Le bus arrive, je fais la conversation aux mères parfaites et donne un horaire de fin (grand Seigneur "oh bah 17:00/17:30, quand vous avez le temps..." je regretterai amèrement cette indication quelques heures après) en attendant qu'il se gare comme il faut.
12:55: Le dernier invité (français :-)) arrive, on peut démarrer!
12:56: le joyeux retraité-animateur-GO demande à Choupinou qui aura le privilège d'être assis à côté de lui dans le bus. Ils lèvent tous le doigt en braillant "moi, moi, moiiiiiiiiiiii!"
12:58: Choupinou n'a toujours pas pris de décision
12:59: finalement ce sera: le fils de la nounou et son copain français. Aucun de sa classe donc... mouais, stratégiquement pas si con, au moins il n'y aura pas de jalousies dans la classe...
13:00: ils sont dans le bus, le Mec et moi on peut se tirer! On n'a encore pas déjeuné, pas installé la table + de quoi faire le goûter + la déco, le timing reste serré!
13:50: on a mangé à l'arrache mais tout est installé, la bande débarque "on a finiiiiiiiiii la première partie, on fait quoiiiiiiiii?"
13:51: un nuage de sauterelles s'abat sur le saladier de pop-corn, le temps que je serve à boire à tout le monde il est vide
13:55: j'apporte le gâteau, soufflage de bougies, chanson, photos, coupage de gâteau
Jusqu'à 14:00: je distribue le gâteau "moi je veux une grosse part"" "moi je veux une petite part" "moi je veux une moyenne part" "il est à quoi le gâteau?" "ça se mange le dessus?" "y'a pas de cuillères!"
14:02: je m'aperçois que la petite copine de Choupinou est en train de pleurer
14:05: elle crache enfin le morceau: "c'est parce que j'arrive pas à limer mes bouts de bois, je suis en retard sur les autres, je suis nulle, bouh ouh ouh ouhhhhhh"
14:10: j'ai réussi à la calmer (yessssssssssss), les premiers morfales ont fini leur part de gâteau, un nouveau nuage de sauterelles s'abat sur le saladier de bonbecs et un premier groupe fonce vers le trampoline. J'annonce qu'on a installé deux buts dans l'autre partie du jardin pour faire du foot, le deuxième groupe y va.
14:15: Super GO revient, je lui parle de la petite puce en lui demandant de l'aider un peu. Il m'annonce que vu le temps incertain il n'est pas sûr de pouvoir monter la structure gonflable qui serait ingérable si mouillée. Je fais mes yeux de Chat potté et il dit que bon, après la deuxième unité de bricolage on avisera de nouveau. Je rameute les troupes et ils repartent dans l'bus.
14:30: après avoir débarrassé les restes du gâteau, je vais au bus pour prendre quelques photos. Certains se plaignent "mais on va pas rester dans le bus toute la journée j'espère?"
14:45: un gamin s'est enfoncé une écharde dans le doigt, il y a du sang et des larmes
14:50: je désinfecte le doigt et réquisitionne le Mec comme chirurgien en chef
15:00: comme quoi ça sert de regarder Grey's Anatomy, l'écharde est dehors et a été remplacée par un magnifique pansement Star Wars.
15:05: certains ont déjà fini leur oeuvre (un bateau à hélice), je les laisse repartir vers le jardin, le Mec est là pour les empêcher de monter à 6 sur le trampoline...
15:15: les moins rapides ont fini, je félicite la petite V. "tu vois, t'étais moins forte avec le limeur mais ton bateau c'est celui qui a les plus jolies couleurs et qui est le mieux colorié!" (appelez-moi Motivator!!!)
15:20: Le bus est vide, une éclaircie parmi la grisaille, Super GO accepte de mettre la structure gonflable, je lui promets un café quand ce sera fait! En attendant, tournoi de tir à l'arc dans la partie haute du jardin!
15:30: la structure gonflable est prête à l'emploi, on fait un groupe Trampoline un groupe château gonflable et on tourne, comme ça pas d'incidents diplomatiques...
15:40: Choupinou s'est pris la tête d'un autre dans les dents, il monte dans sa chambre en chialant
15:50: le roi de la Fête redescend, ça va, la dent tient toujours
15:51: la structure gonflable est désertée, ils sont tous en train de taper dans le ballon de l'autre côté, wtf???
15:55: je préviens que si c'est comme ça, je fais remballer le bazar. pour le foot ils auront le temps après!
15:57: appelez moi Force de Persuasion, ils sont redescendus!
15:58: ils ont inventé un jeu, les deux équipes se balancent une balle du trampoline au château, une balle non attrapée signifie un point pour l'équipe adverse! ils sont créatifs ces gamins quand même...
15:59: le Mec doit aller chercher la balle dans les bosquets...
16:03: le Mec doit encore aller chercher la balle dans les bosquets...
16:09: le Mec doit encore encore aller chercher la balle dans les bosquets qui piquent... finalement la créativité ça n'a pas que du bon...
16:15: Super GO m'indique que dans 10 minutes maximum, il replie, l'heure c'est l'heure (toujours l'Allemagne)
16:30: après la douloureuse, le bus repart, ça y est, on est livrés à nous-mêmes!
16:35: on me demande si on peut construire le filet de Badminton acheté au Aldi quelques jours plus tôt... allez-y mes chéris, ça va vous occuper!
16:45: il n'y en a que 4 qui peuvent jouer au Badminton en même temps, ça négocie sec
16:50: si si, on peut jouer en même temps au Badminton, au tir à l'arc et au foot dans 250m2 de terrain sans qu'il y ait d'accidents.
17:00: je propose une tournée de glaces!
17:10: un petit groupe qui en a marre du sport va inspecter la chambre de Choupinou. Celui-ci ressort quelques minutes plus tard, la mine perturbée "ils cassent mes légos". Moi: "des légos ça se casse pas, faire défaire et refaire c'est toujours travailler" (vieux proverbe familial). Il n'a pas l'air convaincu.
Pendant 20 minutes: je laisse courir, je propose plus rien, "jeux libres" ça s'appelle, c'est très Montessori non?
Entre 17:29 et 17:31: les parents débarquent un par un (pas un n'est venu à 17:00, je le note, sympa), on récupère les bateaux dispersés dans la maison "nannnnn, le mien il avait d'autres couleurs", je donne les petits cadeaux d'invités (merdouilles de papeterie, un yoyo et des bonbecs), Choupinou dit au-revoir à ses invités...
17:45: FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!

Bilan: mal aux pattes, la maison et le jardin en vrac mais le héros du jour était content de son après-midi.
Choupinette: "moi-zaussi je voudrai le Bastelbus pour mon anniversaire!!!!"
Euh.... jocker?

vendredi 9 juin 2017

Billet spéciale dédicace!

(tu te reconnaîtras :-))

Ben oui, c'est comme ça, le temps est ce qui manque le plus à ma vie, et dans l'ordre des priorités le fait de poser quelques lignes sur ce blog lu par 2 pelé(e)s et 3 tondu(e)s (de qualité, de grande qualité, ce n'était pas méchant, hey, ne partez pas les amis, je suis juste lucide!) disparaît dans les méandres de ma liste de ToDo. Non pas que l'envie me manque, mais elle est vite étouffée par la prochaine chose à faire, à organiser pour le boulot, pour la maison, pour les satellites qui gravitent autour de moi...
Alors donc bon, quoi de neuf depuis... attendez que je regarde... la rentrée 2016? Ah ouais, quand même... catégorisons my friends!

1) Vacances

On aura vite fait le tour puisque sur les 9 derniers mois, les seules vraies vacances ont été celles de Noël. On est restés à la maison, Belle-Mam ayant déclaré qu'elle n'était pas dans une phase géniale et qu'elle ne se sentait pas le courage/la force de nous recevoir. Comme le Mec est un gentil garçon, il a proposé de venir la chercher en avion, de la raccompagner en avion, mais après 1 ou 2 jours d'hésitation la conclusion a été que non, même comme ça elle ne voulait pas nous imposer sa "mauvaise" compagnie, d'où le mode "je passe mon tour". Selber schuld, comme on dit ici, on va quand même pas la forcer. Du coup on a eu presque deux semaines à 4 super cools, avec flambées dans la cheminée, bons petits plats à gogo, jeux tous ensemble, cocooning, les premiers films de grand pour Choupinou (bon, Star Wars et Transformers, y'a un moment faudra que je reprenne la main sur son éducation cinématographique sinon ça va partir en sucette), bref du repos et du temps en famille sans se prendre la tête. La première semaine de Janvier, ma mère est venue 3 jours, en est repartie enchantée parce qu'enfin elle a réussi à en profiter, à jouer avec ses petits-enfants comme une vraie grand-mère et à laisser son "stress" et ses "angoisses" de côté (je mets des guillemets parce que dans mon échelle de stress ses soucis ne seraient même pas au premier palier). Bref, j'en ferai jamais une mamie-gâteau (encore une fois je veux forcer personne, soit on l'est soit on l'est pas...) mais le séjour a été potable pour tout le monde.
Entre temps, on a eu quelques mini-pauses, notamment le week-end de Pâques en France pour les 20 ans d'une petite cousine du Mec (la petite puce  à l'époque haute comme 3 pommes qui a tenu la traîne de ma robe de mariée, vas-y, prends ton gros coup de vieux dans ta tronche), quelques jours bien agréables et retour au bercail avec 15 kg de chocolat, les cloches ayant été particulièrement généreuses.
Cet été, les vacances seront tardives (à partir du 18 Août), mais les 3 semaines seront entièrement en commun. La tactique, 10 jours environ chez Belle-Mam (j'en déduis qu'elle sera en forme et de bonne humeur) (voyage en avion envisagé mais logistique et coûts pas convaincants, du coup la routine, 2x2 jours sur les routes!), le reste ici à s'occuper de la maison (chantier toit en vue, voir autre catégorie plus bas) et du jardin... et de nous. Peut-être qu'encore une fois ma mère se décidera à venir quelques jours au moment de la rentrée en CP de Choupinette mi-Septembre... possibilité à discuter les prochaines semaines!

2) Chantiers

L'automne dernier on a finalement réussi à dégotter un artisan qui nous a refait les quelques mètres carrés de parquet qui avaient pris l'eau à côté de la porte-fenêtre du salon. Alléluia!!!!! Franchement, j'y croyais plus, on en avait eu déjà 4 ou 5 qui étaient venus et n'avaient plus jamais donné signe de vie malgré notre harcèlement téléphonique. Finalement ça a été un petit artisan de la ville qui a très bien fait son boulot et qui a gagné sa croûte en ayant investi deux matinées. Un an pour atteindre ça, le facteur efficacité est plutôt moyen!
Le toit ça avance aussi, ça avancerait mieux si la banque du Mec n'avait pas été un boulet... après Noël on s'est décidés pour une offre (pas la plus chère mais pas la moins chère, ils nous ont juste fait une bonne impression) et on a commencé à faire la paperasserie, pour ce genre de travaux de rénovation énergétiquement positifs l'état subventionne, à raison d'environ 10% des coûts, ce qui est loin d'être négligeable. Un institut spécial fait un prêt, mais comme ça dépend de l'état ils n'ont pas le droit de prêter directement les sous aux particuliers donc il faut passer par une banque qui va faire officiellement le prêt (en gros juste en temps qu'intermédiaire). Le Mec remplit les formulaires, fin Mars il passe à la banque où il a son compte courant, en revient un peu troublé parce qu'ils ont pris le papelard mais en lui disant "ok, mais on sait absolument pas ce qu'il faut faire avec!". Un peu rassurés par la promesse qu'ils allaient se renseigner à la maison-mère, on a attendu... et attendu... et attendu... 2 mois sont passés, jusqu'à un coup de fil énervé du Mec, et la réponse encore plus énervante de l'employé "vous allez rire, mais on a perdu votre papier, c'est ballot hein? de toute façon, nous on est juste une petite filiale alors téléphonez plutôt à la filiale de la grande ville, ils sont plus spécialistes sur les questions immobilières". Voilà, voila, donc on repart de zéro, on refait le formulaire, on l'envoie à la ville... au bout de 2 semaines où on nous a renvoyé de pseudo expert en pseudo expert, THE réponse: "ça y est, maintenant on sait, figurez-vous que pour ce genre de prêts il semble que ce soit la banque qui finance l'achat de la maison qui doive s'en occuper. Vu que c'est pas nous, bye-bye, sans rancune hein!". 3 mois de perdus, youpi. Le prochain souci, c'est qu'on est dans une phase de transition au niveau du prêt de la maison, le premier finit fin Juin, le nouveau (dans une nouvelle banque) commence début Juillet. On s'attendait à ce qu'aucune des deux banques ne veuille s'occuper du dossier, mais finalement si, la nouvelle banque va gérer le truc. Ouf! Du coup on demande à la boîte si ils peuvent nous envoyer une nouvelle offre ou au moins une prolongation de l'ancienne qui n'était valable que trois mois, réponse: "oui, oui, pas de soucis, on prolonge jusqu'à fin Juillet... mais par contre on a un petit souci de production avec le fournisseur qui fabrique le matériau d'isolation donc on sait pas trop quand on pourrait démarrer le chantier chez vous, on n'est pas sûrs que le problème soit réglé rapidement". ARRRRGGGGHHHHHH! Donc challenge à venir, un toit isolé d'ici fin 2017, je croise les doigts...

3) Choupinou

Mon grand est donc en deuxième classe (CE1), ça se passe plutôt bien, depuis le début de l'année il reçoit des notes, la majorité du temps entre 1 et 2 (les notes ici vont de 1 à 6, 6 étant la plus mauvaise), quelques 3 ici ou là qui m'énervent parce que le jour du contrôle il fait des fautes qu'il ne fait pas à la maison quand je le fais réviser, tout ça parce qu'il n'est pas concentré, qu'il est rêveur, qu'il se fait distraire très vite... mais bon, il est content d'apprendre, il adore lire (je dois déjà négocier l'extinction des feux tous les soirs), les conditions sont réunies pour que ça suive son cours... par contre son hypersensibilité continue à lui jouer des tours. Il a un sens très développé de ce qui est juste ou pas, et il le dit. En gros, il a tendance à faire la police dans sa classe, en intervenant dans des conflits où il n'est pas directement impliqué, et quand ses camarades l'envoient balader, il est vexé et il pleure. Ou alors lors du dernier contrôle de maths, il se souvenait plus de quelque chose, il a ouvert son livre, sans savoir qu'il n'avait pas le droit. La maîtresse lui a alors dit doucement mais fermement de le refermer parce que c'était de la triche. Du coup, crise de larmes et il n'a rien fait pendant 5 minutes. Il se ferme très vite. Du genre il n'a pas envie de faire ce que tu lui demandes dans l'instant, il s'assoit dans un coin en croisant les bras et en faisant la gueule. Dernièrement il est resté comme ça une demi-heure... on est des têtus dans la famille, mais là c'est une nouvelle forme... une fois on a été obligé d'y aller au chantage, il a préféré qu'on supprime sa télé de sa chambre (qu'il avait le droit de regarder pour le dessin animé du samedi soir) plutôt que de céder. Remarquez, c'est pas un mal de ne plus avoir de télé, je n'ai pas l'impression que ça lui manque plus que ça.
Sinon, depuis 3 mois il porte des lunettes, qu'il a choisies, qui lui vont très bien et qu'il accepte sans problème. À la fin du mois d'avril, on a eu une petite frayeur à cause de ça (visible sur absolument toutes les photos faites sur un Smartphone sans correcteur "anti yeux rouges"):


Essayez de taper "photo avec flash pupille blanche/jaune" dans Google et vous verrez les réponses. J'ai donc fait ma grosse flippée chez l'ophtalmo après quelques jours où j'étais super mal, ce dernier m'a rassurée, c'est juste qu'il louche légèrement (ça ne se voit pas à l'oeil nu) du coup la lumière se reflète de façon différente dans sa pupille gauche. Donc, à tous les autres parents flippés du monde: "Google c'est le mal, Google n'est pas un docteur, dans 99% des cas nos loulous n'ont rien de grave". Je dis ça hein, mais qui sera la première à taper des mots-clés improbables la prochaine fois? C'est bibi.

4) Choupinette

Ma petite grande va faire sa rentrée en CP au mois de Septembre. La même éducatrice qui nous avait persuadés de ne pas la mettre l'année dernière (à 5 ans et 8 mois) m'a dit l'autre jour "il serait temps qu'elle démarre la grande école, elle est plus que fin prête là". J'en déduis qu'elle a énormément évolué en 9 mois, ça ne me saute pas vraiment aux yeux mais bon, admettons, c'est elles les spécialistes. En tout cas elle a toujours son petit caractère, complètement différente de son frère (tu l'engueules elle en a rien à carrer), son côté "drama-queen" s'intensifie de jour en jour (faudra l'inscrire à l'atelier théâtre à la rentrée) et elle continue à être le clown de la famille. Elle continue à parler de mariage, mais l'heureux élu change quotidiennement. Il y a 2 favoris à la maternelle, mais il y a 15 jours lors de la finale elle a décrété qu'elle voulait épouser Ronaldo. Le lendemain, devant le journal, elle a demandé si Macron était libre. Et que ce serait bien qu'elle puisse se marier avec parce qu'elle aimerait bien habiter dans sa jolie maison. Dans le contexte politique, elle s'est prise de passion pour la campagne présidentielle, tous les soirs avant d'aller au lit fallait regarder avec elle les clips de campagne. Elle nous a posé pas mal de questions (qui tournaient toutes autour de "qui est gentil, qui est méchant et pour quoi vous allez voter"). Dur d'expliquer qu'il n'y a pas gentils et méchants mais idées auxquelles on adhère ou pas... le jour du deuxième tour, tout d'un coup dans la voiture on a entendu un "votons pour remettre la France en marche" venant de l'arrière, on a compris qu'elle avait compris comment ça allait finir!
Son goût vestimentaire est toujours le même --> de chiottes! Ce matin elle est partie avec: un vieux short de son frangin avec un requin sur la cuisse, un t-shirt "Trolls", des chaussettes Arielle, et une veste avec des loups-garous dessus (encore un héritage fraternel). Ça pique un peu les yeux mais on s'habitue. Une fois tous les 36 du mois elle met une robe et des sandales, mais c'est pas gagné...

5) Boulot

On est actuellement en train d'être restructurés, il y a eu une rotation des chefs de département, au 1er Juillet je change donc de chef. Je le connais un peu, il n'est pas tout jeune (retraite dans 2 ans environ) mais il est sympa et différent de mon actuel. J'en attends un peu plus au niveau soutien hiérarchique (je n'aime pas dire du mal des gens mais mon supérieur actuel est très... gentil. Il cède à tout le monde qui parle un peu plus fort, et c'est au niveau en-dessous qu'on doit rattraper le coup). Donc on va voir, moi je m'adapte à tout! Le positif dans tout ça, c'est qu'au début des discussions mes employés, ne sachant pas à quelle sauce ils allaient être mangés sont venus me voir pour me dire que ce serait quand même chouette que je sois toujours leur chef après la restructuration et que si j'avais une influence quelconque ce serait bien que j'oeuvre dans ce sens-là. Après on peut l'interpréter comme on veut, mais j'ai choisi d'y voir le bon, à savoir que s'ils me prenaient pour une grosse conne incompétente ils ne seraient pas venus... je suis une grande optimiste, vous avez remarqué?

Allez, j'arrête là pour aujourd'hui, trop de billet tue le billet, je donne pas de promesse de prochain "rendez-vous" mais bon, y'a de bonnes chances que j'aie un peu de temps au mois d'août! A bon entendeur... salut!

lundi 19 septembre 2016

News plus ou moins fraîches...

3 articles par an, on ne peut pas dire que le bilan soit très glorieux mais je me doutais qu'une présence un peu plus assidue sur le blog ne passerait pas avec le nouveau taff... au moins du coup il y aura des nouveautés à chaque fois!

- Bilan rentrée: les loulous ont eu leur rentrée la semaine dernière - pour Choupinette, rien d'impressionnant, elle reste dans son groupe au jardin d'enfants et va en gros refaire la même chose que l'année dernière. Du coup on va essayer de lui faire faire quelques trucs à la maison, les éducatrices n'étant pas des bêtes de travail prêtes à faire de temps en temps des petits extras pour la stimuler (je n'aime pas dire du mal des gens mais y'en a une on l'a surnommée "Feignassou"). Elle écrit déjà les noms de toute la famille, de certains de ses copains/copines, reconnaît certains mots quand elle en connaît les lettres et commence à faire des additions jusqu'à 10. Je n'ai pas envie de la pousser à fond, mais si elle a quelques bases à la rentrée au CP ce ne sera pas un mal...
Choupinou quant à lui est rentré en CE1 ("2ième classe" ici) et la nouvelle maîtresse lui plaît. Pourvu que ca dure!

- Bilan vacances: on avait décidé encore une fois de rester ici cet été car on n'avait "que" deux semaines communes le Mec et moi. Le plan c'était: Choupinou va 2 semaines au centre aéré tant que le jardin d'enfants est ouvert, ensuite le Mec gère les 2 pendant une semaine tout seul, ensuite moi je suis en vacances et on est 2 semaines tous les 4, et pour finir la semaine avant la rentrée à mon tour de gérer les petiots en solo. Sauf que Monsieur mon Homme a eu la bonne idée de reprendre le foot d'une façon un peu plus intensive (taper la baballe avec les enfants dans le jardin ne lui suffisait plus) et que lors de la deuxième séance avec d'autres papas footballeurs de la ville il s'est (re)-pété les ligaments croisés. Youpi. Re parce qu'il y a 16 ans, il s'était déjà fait opérer pour le même problème... sauf que dans la nouvelle clinique, ils ont dit que cette première réparation avait été mal faite et que c'était même bizarre que ca ait tenu aussi longtemps. Bref, nouvelle opération le 11 Août et la perspective "éclopé à la maison qui va marcher avec des béquilles pendant 3 semaines". En gros le plan n'a pas été trop bougé (sauf la première semaine parce que gérer les 2 monstres sans pouvoir marcher, c'est un peu chaud...) et on a eu finalement plus de 3 semaines tous ensemble. Par contre, les sorties ont été adaptées, les 2 jours au Europa Park et un passage au lac de Constance pour visiter différentes choses n'étaient plus trop adéquates. Il a fait un temps magnifique du début à la fin (qui qu'a dit qu'il faisait pas beau en Teutonie?) donc autant vous dire que la piscine a été bien rentabilisée. Je me suis baladée avec les enfants dans le coin, on a reçu les copains des uns et des autres (et aussi les nôtres, non mais!), on a barbecuté presque quotidiennement, on a joué des heures dans le jardin, on s'est tous couchés tard et levés en conséquence (sauf le Mec qui a malheureusement eu pas mal d'insomnies à cause de son genou). Plus de repos que si on avait fait notre Tour de France traditionnel, tout en faisant pas mal dans la maison...

- Bilan chantiers/maison (quelle transition mes amis...): le moins qu'on puisse dire, c'est que les artisans en Allemagne n'ont pas de mal à trouver du boulot. T'en appelles 10 il y en a 2 qui se déplacent, et sur les 2 t'as de la chance si t'en as un qui t'envoie un devis. Alors je peux comprendre que le petit chantier de remplacement du parquet dans le salon là où on avait eu un dégât des eaux à cause de la fuite de la terrasse (voir l'année dernière) n'est pas très intéressant financièrement pour eux par rapport aux nouveaux lotissements où il y a tous les sols à faire, mais le gros chantier du toit (assainissement d'un toit de bungalow des années 70 avant qu'il ne fuie) qui côute entre 40 et 50000€, je n'arrive pas à saisir pourquoi ils ne se jettent pas dessus. Donc le Mec a mis le turbo, il a appelé toutes les boîtes de la région qui font ça, on a eu des visites, quelques offres et d'ici la semaine prochaine on devrait avoir de quoi faire un choix... et sans doute démarrer le chantier au printemps prochain.
Quoi d'autre? Ca m'a pris comme une envie de pisser, au Aldi il y avait la semaine de la peinture, j'ai acheté un pot couleur "Lagune" (bleu pétrole/turquoise foncé) et j'ai repeint le mur derrière notre lit avec. Comme on s'est aussi commandé un nouveau lit ("box spring"), notre chambre à coucher va un peu changer et obtenir un look plus chaleureux et plus moderne. J'suis contente!
Pendant les vacances, j'ai aussi dit au revoir à ma machine à laver, héritage de ma grand-mère, qui après presque 25 ans de bons et loyaux services avançait de 2 mètres dans la cave à chaque essorage et m'a surtout fait la mauvaise surprise de mettre la pièce sous deux centimètres d'eau la première semaine des vacances (vas-y ma fille, esponge...). Alors, je n'étais pas tout à fait innocente dans l'histoire (i.e. je l'avais bien bourrée) mais j'y ai vu là le signal du début de la fin. Quelques jours plus tard, la Nouvelle était là, rutilante, digitale, plus gourmande (8 kg), moins consommatrice en énergie et silencieuse... elle essore comme une championne, le sèche-linge n'a plus trop de boulot après la lessive, ce qui va aussi aider la consommation en électricité. Que du bénef!
On a aussi fait réparer tous les volets roulants qui étaient défectueux, et on a fait changer le routeur téléphone/Internet de place, l'idée que le bazar qui doit émettre des ondes pas trop bonnes soit à 1m50 de la tête du lit de Choupinette (ce qui est dû au fait que cette pièce était auparavant le bureau) me dérangeait depuis longtemps... sauf que dans les vieilles baraques, tout ne marche pas comme il faudrait, après deux heures de transpiration l'employé de Telekom a trouvé que le seul endroit où il y a une prise téléphone, un signal potable et qui ne soit pas une chambre à coucher c'est l'entrée. Donc, tout est là: maintenant il faut piquer un sprint quand le téléphone est sur sa base à recharger et qu'on est en haut et il a fallu mettre une longue rallonge qui doit passer par-dessus une porte parce qu'il n'y avait pas de prise de courant à côté de la prise téléphone (vieille baraque toujours...) mais maintenant, on n'y touche plus!!!!!!!!
Le bureau/chambre d'amis a subi lui-aussi un "relooking". Maintenant, en plus, c'est aussi une salle de fitness, parce que pour rééduquer son genou (mais pas que) le Mec s'est commandé une K4000 (traduction pour celles et ceux qui ne connaissent pas le sketch de Dany Boon: un appareil de muscu). Le truc bien moche mais semble-t-il de bonne qualité et complet ("toi-aussi tu pourras t'en servir ma chérie" --> ihihohohahahah!!!!). Bref, il a fallu déplacer le bureau ainsi que toutes les étagères remplies de bouquins, de classeurs et de merdouilles, plus de boulot qu'il n'y paraît au premier abord...
Enfin, pour finir, on s'est (un peu) occupés de la jungle euh pardon du jardin: kärcherisation du chemin qui mène à la maison et de la terrasse devant la piscine, débroussaillage, taillage approximatif des rosiers, installation de nouvelles lampes solaires un peu plus costaudes et esthétiques que les précédentes, élaguage d'un arbre.
Finalement, avec un handicapé et deux enfants à occuper, on a quand même fait pas mal de trucs!

- Bilan boulot: y'a du bon, y'a du moins bon, malgré que ça fasse presque un an et demi que j'aie officiellement commencé dans ce département je ne suis pas encore à 100% au niveau technique où j'aspire à être et j'ai tellement de réunions et de trucs à faire que  je ne peux pas être toujours disponible pour mes employés. Y'en a qui restent au taquet, y'en a qui abandonnent, font leur business dans leur coin, sauf que quand ils ont à nouveau besoin de moi je ne suis plus au courant des dernières évolutions sur le sujet. Mais bon, on en parle, je leur dis ce qui me dérange, ils me disent ce qui les dérangent, et on apprend tous ensemble. Parfois, tout s'enchaîne et c'est quand même hyper méga prenant, les vacances sont arrivées un poil tard, je me rendais compte que j'étais un peu plus irritable que d'habitude et de temps en temps les gens qui me connaissent bien s'en sont aperçus. Maintenant, c'est reparti pour le marathon jusqu'à Noel, j'espère que les points repos accumulés pendant les vacances vont durer encore un peu...


Smacks on you!



vendredi 8 avril 2016

Bilan loulous

Je lis souvent les articles de Marjoliemaman et il y a une catégorie sur son blog que j'aime beaucoup, c'est celle où elle fait un bilan sur ses enfants. Je trouve ça tendre et émouvant, en plus ça permet de garder ces souvenirs, ces moments en les documentant... c'est pourquoi j'ai décidé de lui piquer l'idée et de faire aussi ici de temps en temps une petite récap loulous!


Choupinou:

- s'en sort très bien à l'école et lit déjà comme un chef. C'est valable pour les livres en allemand, pas encore tout à fait pour les livres en français ("mais Maman, pourquoi en français il y a tout plein de lettres qu'on doit pas dire?").
- fait des efforts au niveau émotions/sensibilité, mais a toujours vite les larmes aux yeux quand une situation lui paraît injuste. Malheureusement en classe aussi...
- est de plus en plus beau (oups, petit moment de fierté maternelle pas objectif du tout du tout): les cheveux plus courts, avec ses yeux bleus qui lui mangent toujours la moitié du visage, son sourire à fossettes... comme disait une copine: mourrage de craquage! La gent féminine n'y est pas insensible, ça se bécote avec la petite V. depuis la maternelle (comme ils ne sont plus dans la même école ils se voient de temps en temps à la garderie pendant les vacances scolaires, et ils reprennent là où ils ont arrêté la dernière fois, ahum...) et dernièrement il m'a raconté les yeux brillants que S., une petite fille de sa classe, avait dit qu'il était "so süß" (si mignon).
- me fait monter à 180 quand il laisse toutes ses affaires n'importe où (fringues sur le canapé, jouets sur le plan de travail de la cuisine, bouquins et magazines par terre au milieu d'une pièce, brosse à dents dans le lavabo,...).
- a toujours beaucoup de mal avec les fruits et les légumes, mais fait maintenant l'effort de goûter.
- aime imiter son pianiste de père: s'installe au piano, tourne les pages de la partition, joue "au clair de la lune" avec un doigt et salue comme un concertiste international en demandant si on en veut une autre. À la rentrée, on le met au cours de musique!
- a toujours une explication logique pour tout. Dernière en date, le jour de Pâques, alors que le lapin de Pâques (qui en Allemagne apporte les chocolats) se faisait attendre (vraie raison: il a plu des cordes toute la matinée). On regarde le Journal de 13 heures français, un reportage sur la récolte dans un parc à Paris, et là il s'écrit "mais c'est normal qu'il soit pas encore passé chez nous, il est encore en France le lapin!"
- s'intéresse en ce moment au monde des serpents (livres, vidéos Internet) et plus généralement à tous les animaux venimeux
- voudrait heureusement seulement un poisson rouge pour son anniversaire
- demande tous les jours combien de jours il reste jusqu'à son anniversaire
- a très bien checké son père "Papa j'ai compris, quand il y a une dame à la télé et que tu fais "waouh waouh waouh" c'est que tu la trouves jolie"
- a dit "Maman elle est plusse jolie que Anais de la météo" (merci mon Coeur!)


Choupinette:

- me coûte un bras en barrettes (en ce moment, une par jour qui disparaît à la maternelle).
- veut toujours s'habiller de préférence en bleu, de préférence avec les habits de son frère (les vieux mais aussi les actuels), et n'a pas forcément la même définition que moi de ce qui est "joli". Bref, on est toujours bien loin du "princess style" mais elle accepte la jupe façon tutu avec un legging quand on sort et m'a réclamé des robes lors de ma dernière commande h&m.
- joue très bien le jeu et accepte le pansement sur son oeil 5 heures par jour depuis 4 mois pour éviter qu'elle ne louche (les lunettes n'ont pas suffi à améliorer autant que l'ophtalmo aurait voulu). Les motifs des pansements choisis par la Puce? Avengers, Star Wars, Flash McQueen, Spiderman. Là non plus les princesses n'ont pas la cote!
- a comme une croûte sur ses lunettes à la fin de la journée mais persiste à dire qu'elle voit très bien
- ne comprend pas pourquoi elle ne pourra se marier ni avec son père ni avec son frère
- a été coopérative lors de la visite médicale des 5 ans, youhouuuuu! (elle répondait aux questions du pédiatre mais par contre elle tirait la gueule, faut quand même pas trop en demander)
- va rester une année de plus en maternelle parce qu'elle est de la fin de l'année et que tout le monde nous a persuadés que c'était mieux comme ça...
- chante toutes les chansons de la radio en yaourt, ses préférées étant celle-ci et celle-là
- invente des chorégraphies pour les chansons précédemment susnommées
- renonce parfois à regarder le dessin animé du samedi soir avec son frangin pour regarder avec nous "là où y'a les gens qui chantent et les fauteuils qui se retournent", merci the Voice...
- mange beaucoup de sortes de légumes, les préfère souvent crus que cuits


Bon week-end printanier!

mercredi 16 mars 2016

Allo allo? (bruit de l'écho en retour)

Ouais bon bah, j'avais prévenu hein, le nouveau boulot c'est quand même chaud les marrons, chaque minute de ma journée de travail est planifiée, utilisée de la façon la plus efficace possible (ou pas, parfois je sors de certaines réunions en me demandant: "wtf?????"), à la maison je me consacre aux loulous, et quand le Mec rentre (souvent tard), on a juste le temps de parler un peu, de manger un morceau, et très (trop) souvent on s'endort comme des grosses merdes sur le canapé. Bref, pour résumer: je l'avais deviné mais du temps à consacrer à ce blog me fait cruellement défaut! Et ça me manque évidemment de ne pas venir plus souvent mais d'un autre côté, il faut savoir mettre des priorités dans sa vie et faut dire ce qui est, dormir c'est quand même assez cool.

Alors aujourd'hui, petit bilan après 10 mois en tant que chef d'équipe (c'est qu'le temps passe vite Madame Michu):

- nombre de collaborateurs: de 9 je suis passée à 11, d'ici la fin de l'année ce sera 12. Même pas peur.

- nombre de collaborateurs relous: 3 si je suis gentille, 5 si je suis réaliste. Même pas peur.
T'as celui qui arrive à 6h du mat et qui du coup refuse d'aller à la réunion de 15:30 et qui te répond quand tu as le malheur de lui dire que peut-être vu que la réunion est prévue depuis des semaines et que tout le monde attend son input parce qu'il est le seul à connaître le sujet ça aurait été sympa d'un petit peu décaler son rythme pour pouvoir être présent: "nan, sinon le matin y'a des bouchons, pis façon t'as pas à me dire quand je dois venir travailler sinon j'appelle mes potes délégués du personnel et tu f'ras moins la maline". T'as celui qui transforme ses jours de vacances en jours de maladie parce qu'au milieu des vacances il a eu mal au dos et a été obligé de faire une infiltration, et que du coup il a plein de jours de vacances non pris qu'il doit poser avant fin Mars pour ne pas les perdre et qu'il t'annonce "au mois de Mars tu vas pas beaucoup me voir, faut que j'écoule mes jours de vacances, et tu seras sympa de me remplacer dans les réunions hein". T'as celui qui a certes beaucoup de boulot mais qui est incapable de mettre des priorités, du coup il vient te voir (tous les 15 jours environ) pour que tu le fasses pour lui, mais à chaque "réduction" de priorité il te sort "ah bah non, ça il faut absolument que je le fasse tout de suite, j'ai promis et je tiens toujours mes promesses". T'as celui qu'il faut toujours recadrer parce qu'il a du mal à finir quelque chose, dès qu'un nouveau sujet se présente et que ça lui semble être du fun il l'attrape, il s'investit corps et âme dedans... jusqu'à ce que le prochain sujet super fun arrive et qu'il laisse tomber complètement les précédents.

- nombre d'entretiens annuels, bilan 2015 et buts 2016: 5. Plus que 6, youhouuuuu.

- nombre d'heures passées à préparer, conduire et finaliser les documents pour les entretiens: environ 3h par personne, sachant que si j'arrive à trouver une heure par jour où j'arrive à bosser à mon bureau pour moi c'est un miracle. Bref, faut prévoir à l'avance pour pouvoir le faire sérieusement et donner des feedbacks raisonnables.

- nombre de cheveux blancs supplémentaires depuis que je fais le job: m'en fous, je fais des mèches!

- nombre de Chef cool: 0,5. Disons que mon Chef il a vraiment des qualités: il est dynamique, il est ouvert, il est communicatif, il est calme, il a toujours du temps pour ses employés, il ne fait pas de rétention d'infos, il n'attend pas que tu sacrifies ta vie privée pour le job, il s'intéresse à toi en tant que personne... en revanche il y a des situations où je pourrais le coller au mur et lui gueuler "mais réveille-toi bordel, tu vois pas que tu te fais avoir? Quand un de ses collègues avec un caractère un peu plus autoritaire/dominant que le sien dépose un petit bout d'argument cohérent sur la table pour le contrer, il cède immédiatement. Alors que t'avais passé des heures à le briefer pour qu'il sache exactement quelle serait la meilleure décision pour le département. Grrrrrrrrrrr... et puis il est incapable de mettre des priorités, tout est chez lui priorité number oane, quand il a un thème qui lui tient à coeur il te demande tous les jours où tu en es (malgré que tu lui aies dit que tu t'en occuperas la semaine prochaine). Quand ça arrive plusieurs fois de suite, c'est saoulant.

- Chiffre entre 0 et 10 sur mes progrès "techniques" dans ce domaine nouveau pour moi: 5. Ça paraît pas super top, mais il y a 10 mois j'étais à 1 maximum. Donnez-moi encore 1 an et je suis la super experte en acoustique!

Bref, malgré le stress, les horaires parfois chauds, l'organisation familiale, les divergences d'opinion, les rivalités, les petits jeux politiques, les caractères pas toujours facile à gérer... ben je suis plutôt contente de le faire ce job!

P.S: ci-dessous pour sourire quelques extraits de candidatures reçues les derniers jours:


"Conduite de vie: je vis une vie saine sans alcool, sans nicotine et sans caféine".
Par contre le chichon et les filles ça y va hein!

"je pratique la communication non violente depuis de nombreuses années - aussi bien dans le cadre de mon travail que dans le domaine privé où j'encadre des groupes en compagnie de ma femme"
J'veux pas savoir à quoi ressemblait sa vie conjugale avant qu'il ne fasse le stage...

"la pratique du karaté m'a prodigué une capacité à me concentrer hors du commun"
Ouais, j'vais embaucher Jacky Chan!!!

mardi 20 octobre 2015

La première classe, c'est la classe!

(et celui qui dit que je me suis pas foulée pour le titre... ben il aura raison!)

Une nouvelle étape dans notre petite vie de famille a donc été atteinte le 18 Septembre dernier: la rentrée en CP de Monsieur Choupinou. Alors oui, parfois je me plains de la vie ici, de ce qui me manque de la France, des différences de mentalité... mais il y a une chose (parmi beaucoup d'autres, on resterait pas ici si ça nous plaisait pas un minimum) où franchement je trouve que l'Allemagne assure, c'est justement ce passage entre l'école maternelle (qui s'appelle ici le jardin d'enfants, "Kindergarten") et la grande école. Autant j'ai l'impression qu'en France c'est un jour presque comme un autre "ta nouvelle école mon chéri, bon courage et à ce soir", autant en Allemagne c'est un jour de fête, j'ai même un collègue qui avait 50 personnes à la maison le soir de la rentrée de son rejeton. Déjà, le rite de passage avait commencé au mois d'août à la maternelle avec l'"éjection" des futurs écoliers. Ils se sont mis les uns derrière les autres dans l'entrée de la maternelle. Entre la porte et la rue, il y avait un trampoline, sur lequel ils ont sauté chacun à leur tour tandis que leurs maîtresses chantaient une petite chanson, à la fin ils étaient "jetés" dans la rue, où les parents les attendaient et les enfants des petites et moyennes sections leur donnaient un petit cadeau. Chez nous c'était un trampoline, j'ai vu aussi sur YouTube une version avec une couverture où l'enfant est bercé puis "jeté" sur un matelas dehors. Un joli symbole!

Le jour J, chaque gamin qui fait sa rentrée à l'école a ce qu'on appelle une "Schultüte". Ça ressemble à une grosse pochette surprise, dedans on y met des petits cadeaux (gomme, taille-crayon, stylos, porte-clé, veste fluo pour aller à pieds à l'école, livres, petits jouets, et surtout plein de bonbons!). Certains la fabriquent eux-mêmes, nous on s'était pas foulés on en avait acheté une dans le commerce à l'effigie d'un de ses héros préférés, et je l'avais remplie généreusement.
La journée a commencé par une messe oecuménique, le pasteur qui a fait la cérémonie était super cool et rigolo, il a raconté des petites histoires et anecdotes qui avaient toutes un rapport d'une part avec le fait de grandir et d'autre part sur l'importance de la tolérance et de l'acceptation de l'autre, les petiots l'écoutaient tous religieusement (ah, kolossal humour!). Ensuite petite promenade jusqu'à l'école, on s'est tous serrés dans la salle de musique pleine à craquer (parents, grand-parents, oncles et tantes, cousins, amis, voisins,...), et les CM1 (4ième classe) ont joué une petite pièce de théâtre en costumes, ont chanté pour acceuillir les petits nouveaux. Puis les maîtresses sont montées sur la scène et ont appelé les enfants un par un, quand les classes ont été complètes et les mains douloureuses à force d'applaudir, ils ont rejoint leurs salles de classe pour une heure tandis que nous on se remettait de nos émotions en sirotant du café et en mangeant un petit encas dans la cour. Vers midi, tout était fini, on a fait quelques photos de notre écolier, puis on a été manger avec lui dans notre resto italien habituel avant d'aller acheter les dernières fournitures scolaires.

Depuis, il a bien pris le rythme de l'école, nous on a fini par piger le code pour les devoirs (gros moment de solitude la première fois où il y avait deux carrés rouges suivis de: S 8 N R 4 5 et un carré bleu S 5 --> maintenant, on maîtrise! 2 carrés ça veut dire le gros cahier, 1 carré le petit cahier, S c'est "Seite" (page) et N R c'est numéro, rouge pour l'allemand, bleu pour les maths. Y'a aussi des ronds, ça c'est pour les feuilles volantes de la pochette rouge (où il peut aussi y avoir des devoirs de maths malgré la couleur!)). On s'est déjà payés deux réunions de parents, le Mec inconscient a failli se porter volontaire pour être délégué de parents, quand il a vu le genre de questions posées par les autres sa motivation en a pris un coup (et puis faut dire ce qui est, on n'a tout simplement pas le temps de s'occuper de ça en plus...). Est-ce-que son envie soudaine avait un rapport avec le fait que la maîtresse est plutôt mignonne? On va dire que non hein...
À l'école allemande, il y a des cours de religion (auxquels les enfants ne sont pas forcés de participer, ceux qui ne le font pas ils ont une alternative), ils ont l'air de parler des fêtes, des jours fériés, de notions du genre bien et mal... l'autre jour Choupinou m'a fait un résumé de son cours de la journée "alors il y avait Dieu et puis aussi Jésus, et les petits ils voulaient pas aller voir Jésus mais Jésus il a dit il faut venir me voir, même les petits ils peuvent venir à moi, alors ils sont allés le voir". L'évangile selon Choupinou, épisode 1...

Bref, c'est une affaire qui roule, j'espère que l'école va peu à peu rendre mon rêveur de fils un peu moins rêveur et étourdi...
Et Choupinette dans tout ça? J'avoue que j'avais un peu craint la séparation d'avec son frère en m'imaginant que du coup elle allait revenir dans une phase bébé, refusant de nous laisser partir le matin, etc... et bien c'est tout le contraire qui s'est passé. Dès la première semaine, elle nous a dit le plus sérieusement du monde "maintenant je suis grande, je vais aussi aller bientôt à l'école alors le matin c'est pas la peine de m'accompagner à l'intérieur de la maternelle, je fais toute seule!". J'ai d'abord cru que c'était du bluff, mais non, depuis 4 semaines je n'ai pas mis un pied à la maternelle le matin, elle fait les 50 mètres depuis le parking comme une grande, en se retournant pour m'envoyer des bisous et me faire des coeurs avec ses doigts... elle m'épate ma petite grande!

La vie est définitivement un long ruban qui défile. qui défile...